Costa Rica et Tunisie : L’espoir de la démocratie (En and Fr versions)

English (beta)

Je ne peux pas, en tant que Tunisien, m’empêcher de circuler dans les rues de San José, la capitale du Costa Rica, sans penser à la Tunisie ; et plus précisément au futur de la Tunisie.

Les deux pays en effet ont plusieurs ressemblances, des fois avec un certain décalage historique.

 

Quelques chiffres :

Certains indicateurs économiques sont très similaires, notamment le PIB par habitant:
– Tunisie : autour de 9 774 $ (2012).
– Costa Rica : autour de 9 672 $ (2012 aussi).

Les deux pays ont un Indice de Développement Humain élevé (IDH, indice fondé essentiellement sur l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’éducation, et le niveau de vie), même si le Costa Rica a un net avantage :
– Tunisie : 0.712 – 94è position (2013).
– Costa Rica : 0.773 – 62è position mondiale (2012).

Depuis plusieurs années, les deux pays sont en voie de développement et ont un taux de croissance du PIB qui se situe entre 3 et 6 % par année (Source : The World Bank).

Croissance du PIB Tunisie / Costa Rica (2004-2012)

© 2014 – Travel Smart

Les deux chutes de la croissance sur le graphique s’expliquent probablement par la crise financière américaine de 2008 pour le Costa Rica et par la révolution de 2011 pour la Tunisie.

La Tunisie est un très petit pays (163 610 km2) d’à peu près 11 millions d’habitants, et le Costa Rica est un pays 3 fois plus petit (51 100 km2) avec moins de 5 millions d’habitants.

Les deux pays sont d’une beauté naturelle incroyable et sont très touristiques relativement à leurs petites superficies et le nombre de leurs habitants. La Tunisie arrive largement en tête avec plus de 6 millions de visiteurs par année. Le Costa Rica accueille plus de 2 millions de touristes par année (Source : The World Bank).

 

L’espoir de la démocratie

La Costa Rica et la Tunisie sont deux pays démocratiques. La seule différence, et c’est un détail majeur, est que la démocratie a vu le jour en Tunisie depuis les élections historiques du 23 octobre 2011, tandis qu’au Costa Rica, la démocratie s’est installée depuis 1869 avec peu de dérapages depuis.

Alors que plusieurs pays de l’Amérique Centrale se sont embourbés dans des guerres civiles et une instabilité politique pendant leur histoire récente, le Costa Rica est aujourd’hui désigné comme la Suisse de l’Amérique Centrale grâce à son style de vie confortable, sa démocratie paisible et son incroyable beauté naturelle (Source : Lonely Planet).

De la même façon que le Costa Rica a été, depuis plus d’un siècle, la première démocratie en Amérique Centrale, la Tunisie est aujourd’hui la première démocratie arabe ; une démocratie très fragile bien sûr, qui s’est poursuivie par deux assassinats politiques graves et non-élucidés : Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi en 2013.

Le Costa Rica aussi a connu des moments très difficiles avec notamment un brutal retour de la dictature en 1917 après un coup d’état du Général Federico Tinoco Granados. Plusieurs gouvernements se sont succédés depuis plongeant le pays dans l’instabilité politique, ce qui rappelle l’instabilité politique que vit la Tunisie aujourd’hui, ou bien aussi le retour de la dictature en Égypte en juillet 2013.

Cette crise politique a malheureusement mené le Costa Rica jusqu’à la guerre civile en 1948. Résultat : 2000 morts en 44 jours du 12 mars au 24 avril ! Pourquoi ? Pour des litiges concernant des résultats d’élections contestés.
Ce risque existe-t-il aujourd’hui en Tunisie ?

Il a fallu depuis le coup d’état de 1917 (marquant le retour à la dictature) une trentaine d’années pour que le Costa Rica parvienne à la stabilité de nouveau : plus précisément en 1948 lorsque José Figueres Ferrer prend le pouvoir par la force des armes et abolit l’armée nationale l’année d’après. Depuis 1949, le Costa Rica est un des rares pays qui n’a pas d’armée.

L’histoire du Costa Rica et son présent me font penser que les espoirs de tous les tunisiens doivent être aujourd’hui tournés vers l’espoir de la démocratie, quelques soient leurs idéologies.

 

Pura Vida !

Le Costa Rica a réussi. Depuis Figueres qui a abolit l’armée en 1949, le Costa Rica a connu 13 élections présidentielles et la 14ème aura lieu dans quelques jours, le 2 février 2014. Bien sûr, il y a des problèmes encore… de pauvreté, de corruption, etc. Mais le Costa Rica a réussi à devenir un modèle pour plusieurs pays d’Amérique Latine et a exporté le slogan de “Pura Vida !” (la vie pure) dans le monde.

Et la Tunisie ? La comparaison doit maintenant s’arrêter ici, car la Tunisie est historiquement loin de la “Pura Vida” costaricaine. Mais elle a toutes les chances de son bord pour devenir la Suisse des pays arabes aussi, pour devenir l’air pur des pays arabes. La question est : Dans combien de temps ? 30 ans ? 100 ans ?

Probablement quand les tunisiens laisseront de côté leurs différends idéologiques pour se concentrer sur ce qui les unit : le rêve d’une Tunisie où la vie est pure.

 

 

———————–
English (beta)
This tranlation has been provided by Google Translate. An improvement would be very welcome.
———————–

I cannot, as a Tunisian walk the streets of San José, capital of Costa Rica, without thinking of Tunisia, and more specifically the future of Tunisia.

The two countries have many similarities indeed, sometimes with a historical shift.

Some figures:

Some economic indicators are very similar, including GDP per capita :
– Tunisia: around $ 9774 (2012).
– Costa Rica: around $ 9672 (2012).

Both countries have a high Human Development Index (HDI index based primarily on life expectancy at birth, level of education, and standard of living), although Costa Rica has a distinct advantage :
– Tunisia: 0.712 – 94th position (2013).
– Costa Rica: 0.773 – 62nd World position (2012).

For several years, the two countries are developing and have a GDP growth rate of between 3 and 6 % per year (Source : The World Bank) .

GDP growth Tunisia / Costa Rica (2004-2012)

GDP growth Tunisia / Costa Rica (2004-2012)
© 2014 – Travel Smart

Both growth falls on the graph is likely explained by the U.S. financial crisis of 2008 for Costa Rica and the 2011 revolution in Tunisia .

Tunisia is a small country (163,610 km2) of about 11 million people , and Costa Rica is a small country 3 times (51 100 km2) with less than 5 million.

Both countries are of incredible natural beauty and tourist are very small relative to their areas and the number of their inhabitants. Tunisia is well ahead with more than 6 million visitors per year. Costa Rica hosts more than 2 million tourists per year (Source : The World Bank).

The hope of democracy

Costa Rica and Tunisia are two democratic countries. The only difference , and it is a major detail is that democracy has emerged in Tunisia since the historic elections of 23 October 2011 , while in Costa Rica, democracy has been installed since 1869 with little slippage since .

While several countries of Central America are mired in civil wars and political instability during their recent history , Costa Rica is now referred to as the Switzerland of Central America with its comfortable lifestyle , its peaceful democracy and its incredible natural beauty (Source : Lonely Planet) .

In the same way that Costa Rica has been for over a century, the first democracy in Central America , Tunisia is now the first Arab democracy , a course very fragile democracy , which was followed by two serious non- political murders solved : Chokri Belaid and Mohamed Brahmi in 2013.

Costa Rica also experienced very tough times including a brutal return to dictatorship in 1917 after a coup Federico Tinoco Granados General . Several governments have followed since plunging the country into political instability , which recalls the political instability experienced by Tunisia today , or as the return of dictatorship in Egypt in July 2013.

This political crisis has unfortunately led Costa Rica to the civil war in 1948. Result: 2000 deaths in 44 days from March 12 to April 24 ! Why ? For disputes concerning disputed election results .
Does this risk exists today in Tunisia?

It took the state since 1917 hit ( marking the return to dictatorship ) thirty years for Costa Rica reaches stability again, more precisely in 1948 when José Figueres Ferrer took power by force of the national army weapons and abolished the following year . Since 1949 , Costa Rica is one of the few countries that has no army.

The history of Costa Rica and this makes me think that the hopes of all Tunisians must now be turned to the hope of democracy, whatever their ideologies.

Pura Vida!

Costa Rica has succeeded. Figueres has since abolished the army in 1949 , Costa Rica has been 13 presidential elections and the 14th will be held in a few days , February 2, 2014 . Of course, there are still problems … poverty, corruption , etc. . But Costa Rica has managed to become a model for many countries in Latin America and exported slogan ” Pura Vida! ” (pure life) in the world.

And Tunisia ? The comparison must now stop here , because Tunisia is historically far from the “Pura Vida” Costa Rican . But it is likely to become its edge Switzerland also Arab countries , to become the pure air of the Arab countries . The question is: How long ? 30 years? 100 years?

Probably when the Tunisians will leave aside their ideological differences to focus on what unites them : the dream of Tunisia where life is pure.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s