Nicaragua, encore méconnu mais à découvrir / Nicaragua to discover

English version below

Ce pays d’Amérique Centrale a très longtemps été très mal connu.

jour 6 021

Sylvain Girard, Merida, isla de Ometepe 2014

De plus la guerre qui a fait rage dans ce pays jusqu’en 1979 a donné une image très négative de ce pays pourtant aux paysages magnifiques et à ce peuple festif et accueillant.

Le Nicaragua se situe entre le Honduras au nord et le Costa Rica au sud. Il touche aux océans Pacifique à l’ouest et Atlantique à l’Est. La population du pays est de 5 785 846 habitants dont la majorité vit du côté Pacifique du pays. La région de l’est étant plutôt faites de jungles, de rivières et de petits villages.

D’ailleurs les régions à l’est qui se nomment : Région autonome Atlantico norte et Région autonome Atlantico sur sont très différents des 15 départements plus à l’ouest. Les lieux les plus connus touristiquement dans cette région sont Blufield, Islas del Maiz (Corn Island) et San Juan del Norte.

Du côté pacifique on trouve les plus grandes villes dont Managua (La capitale), Leon (Une ville universitaire très festive), Masaya (Capitale folklorique du pays. Lieux de plusieurs grands artisans.), Granada (une ville en bordure du lagon Nicaragua et tout près du grand volcan Mombacho), San Juan del Sur (l’une des villes les plus touristiques du pays. Auprès de l’océan Pacifique et où on vient pour se baigner, faire du ski nautique, du bateau, festoyer…) Ometepe (grande ile avec deux volcans reconnue par L’O.N.U. depuis l’an dernier comme étant une réserve faunique mondiale), El Castillo, un charmant village avec une grande forteresse antique que l’on peut visiter pour quelques pesos. D’ailleurs dans ce village vous ne verrez ni voiture, ni camion, ni moto. Pas de rue mais uniquement de petit chemin piétonnier. On doit s’y rendre en bateau.

L’argent local est le cordobas. Que les Nica nomment très souvent pesos.

Le dollars en ce moment se transige pour 25,30 cordobas.

Les activités que vous pourrez pratiquer dans le pays.

Visite de l’architecture… Plusieurs églises et Cathédrales sont de véritables bijoux. Particulièrement celles de Masaya et de León.

Promenade sur le bord de la mer et diverses activités maritimes. (Bateau, pêche, natation, plongée, kayak, Canoa dans la jungle… etc.)

Visite de diverses finca. (Plantation de café…) ou de plantations de fruits et du cacao.

Promenade en montagnes ou sur l’un des 25 volcans que compte le pays.

Certains d’ailleurs sont actifs. Celui de Masaya est entré en irruption l’an dernier.

Chasse et promenade en dans la jungle ou les forêts tropicales avec guide.

En Novembre vous pouvez assister à l’arrivée et la ponte de millions de tortues sur les plages près de San Juan del Sur.

Visite de diverses grottes.

Motos et vélos en locations, visite des marchés locaux et observations de la flore… (Plusieurs espèces de singes, de perroquets, tortues, chauve-souris etc…)

Bref ce pays qui a durant plusieurs années été un grand méconnu est en explosion touristique depuis les cinq dernières années et l’accueil des plus chaleureux de ses gens n’y est pas étranger.

Ayant longtemps souffert de divers sautes d’humeur de mère nature (Irruption volcanique, tornades et tremblements de terre) en plus de la dictature terrible qui y a sévit pendant plus de 40 et qui s’est terminé avec la victoire de l’armée Sandiniste (FSLN. Une armée rebelle inspiré par le père fondateur Augusto Cesar Sandino qui fut assassiné par la garda nationale après un souper de supposé trêve entre les rebelles et l’armée du dictateur.) Par la suite le nouveau gouvernement dû faire face à divers problèmes avec les contras qui étaient en fait d’anciens soldats du régime Somoziste (De la dynastie des Somoza) et financés par la C.I.A. afin de nuire à l’économie et la reconstruction du pays en mettant le feu aux fermes, en faisant sauter des usines et en minant l’océan. L’O.N.U. a d’ailleurs à l’époque exigé aux États-Unis de payer un grand dédommagement au Nicaragua mais le président Reagan s’est toujours refusé de reconnaitre le FSLN comme gouvernement et n’a jamais payé le dit dédommagement.

Mais la paix est belle et bien revenue dans le pays et les gens ne veulent que reconstruire ce pays dont ils sont si fiers.

Le tourisme éclairé pourrait d’ailleurs être bénéfiques pour eux en autant que cela ne devienne pas un tourisme financé par et pour les intérêts étrangers mais par et pour le peuple.

J’espère que ces quelques lignes sur un pays qui a conquis mon cœur sauront vous inspirer et vous donner envie d’en savoir plus…

Et surtout de venir nous visiter…

Pour me suivre je vous invite sur ma page facebook :

Sylvain Girard (eskal27@hotmail.com)
À m’écrire à mon adresse: eskaltheatre@hotmail.fr

Pour me contacter via téléphone 57311091

Du Canada faites d’abord le 011-505

Que te vaya bien amigo!

Sylvain “Silbio”

————————————–

English version(Google Translate)

This Central American country has long been very poorly understood.

jour 6 021

Sylvain Girard, Merida, Isla de Ometepe 2014

Over the war that raged in the country until 1979 gave a very negative image of the country yet with magnificent scenery and this festive and welcoming people .

Nicaragua lays between Honduras to the north and Costa Rica to the south. It touches the Pacific Ocean to the west and east Atlantic. The country’s population is 5,785,846 inhabitants most of whom live on the Pacific side of the country. The region is being made ​​rather jungles, rivers and small villages.

Moreover, the regions to the east which are called: Autonomous Region and Autonomous Region Atlantico Norte Atlantico on are very different from 15 counties to the west . The best known in this region touristically places are Blufield , Islas del Maiz (Corn Island) and San Juan del Norte.

Pacific side are the biggest cities including Managua ( the capital ) , Leon ( A very festive university town ) , Masaya ( folkloric capital of the country . Places of several leading artisans. ) , Granada ( a city on the lagoon and Nicaragua near the great volcano Mombacho ) , San Juan del Sur ( one of the most touristic cities. Beside the Pacific Ocean and where you come for swimming , waterskiing , boating, partying … ) Ometepe ( large island with two recognized by the UN since last year as a World wildlife Reserve volcanoes ), El Castillo, a charming village with a large ancient fortress that you can visit for a few pesos. Moreover, in this village you will see neither car nor truck, or motorcycle. No street but only small footpath. We must get there by boat.

The local currency is the cordoba . Nica that often call pesos.

The dollar is trading right now for 25.30 cordobas .

Activities you can practice in the country.

Visit the architecture … Many churches and cathedrals are real gems. Particularly those of Masaya and León .

Promenade on the seaside and various maritime activities. ( Boat , fishing, swimming, diving, kayaking, Canoa in the jungle … etc. . )

Visit various finca. ( Coffee Plantation … ) or fruit plantations and cocoa .

Ride mountain or one of 25 volcanoes in the country .

Some also are active. He came into Masaya broke last year.

Promenade and hunting in the jungle or tropical forests with guide.

In November you can watch the arrival and spawning of millions of turtles on the beaches near San Juan del Sur.

Visit various caves.

Motorcycles and bicycles rentals, visit local markets and observations of flora … (Several species of monkeys, parrots, turtles , bats etc …)

Brief country that has for many years been a great unknown is tourism boom over the past five years and the warm welcome of its people is not a stranger .

Having long suffered from various mood swings of Mother Nature (volcanic irruption , tornadoes and earthquakes) in addition to the terrible dictatorship that currently prevails for more than 40 and ended with the victory of the Sandinista army ( FSLN. a rebel army inspired by Augusto Cesar Sandino founding father who was assassinated by the National garda after supper supposed truce between the rebels and the army of the dictator. ) Eventually the new government faced various problems with the contras were in fact former soldiers of the Somoza regime (From the Somoza dynasty ) and financed by the CIA in order to harm the economy and rebuild the country by setting fire to farms, factories blowing and undermining the ocean. The O . N.U. was also at the time required the United States to pay a large indemnity to Nicaragua but President Reagan has always refused to recognize as the FSLN government and never paid the said compensation.

But peace is well and truly back in the country and people will want to rebuild the country they are so proud.

Informed tourism could also be beneficial for them as long as it does not become a tourism and funded by foreign interests but by and for the people.

I hope these few lines on a country that has captured my heart will inspire you and make you want to know more …

And especially to come and visit us …

To follow me I invite you on my facebook page:

Sylvain Girard ( eskal27@hotmail.com )

To write to me at my address : eskaltheatre@hotmail.fr

Contact me via telephone 57311091

From Canada dial 011-505

Que te vaya bien amigo!

Sylvain “Silbio”

Advertisements

2 thoughts on “Nicaragua, encore méconnu mais à découvrir / Nicaragua to discover

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s